La rentrée des classes

Contenu de la page : La rentrée des classes

La rentrée des classes

A Chalette, comme partout en France, la rentrée des classes a sonné pour des milliers d’élèves en ce début de mois de septembre…

Déjà l’heure d’enfiler les cartables et de se retrousser les manches ! Fini les vacances ! La rentrée scolaire a démarré jeudi 2 septembre pour les écoliers Chalettois. Cette année, 1551 élèves sont inscrits dans les écoles de la commune, soit 37 élèves supplémentaires recensés par rapport à l’an passé. Quatre classes se sont ouvertes dans les écoles élémentaires de Vésines et Vivier-Boutet, et dans les maternelles Vivier-Boutet et Hurot. En revanche, une classe a fermé sur le groupe scolaire de la Pontonnerie. Grâce à la mobilisation des parents d’élèves et des enseignants, la fermeture annoncée de la classe maternelle de Vésines n’a pas eu lieu. Par ailleurs, la municipalité a poursuivi cette année son programme pluriannuel de remise à niveau des écoles. Les abords du groupe scolaire ont été sécurisés. Les accès ont été améliorés dans les écoles Barbusse et Cosson au Lancy. Des travaux de peinture ont aussi été effectués dans les établissements scolaires de la ville. La municipalité poursuit également les dotations complémentaires et la mise à disposition des ses équipements publics. Cette année, le partenariat entre la ville, l’Education nationale et l’école de musique de Montargis va aussi se poursuivre grâce à l’ouverture d’une 3ème classe orchestre à l’école du Bourg. Par ailleurs, l’équipe municipale a engagé cette année un dossier très important : celui de la reconstruction des écoles du Bourg. Dans son discours, le maire, Franck Demaumont, a expliqué qu’ « après un diagnostic et au vu des ambitions en matière d’accessibilité et de développement durable, le choix a été fait de procéder à une démolition et une reconstruction complète du groupe scolaire ». Le premier magistrat de la ville s’est également réjoui de la forte hausse du nombre d’enfants fréquentant la restauration scolaire. Il s’agit de la conséquence directe de la mise en œuvre d’une tarification calquée sur le quotient familial. A noter également qu’une restauration a été mise en place au centre de loisirs Aragon.

Portfolio

Commentaires

retour en haut de page