Accueil du site Je découvre la ville Une ville engagée > Hommage à Neslon Mandela : « le symbole de la lutte pour l’émancipation (...)

Hommage à Neslon Mandela : « le symbole de la lutte pour l'émancipation humaine nous a quitté »

Contenu de la page : Hommage à Neslon Mandela : « le symbole de la lutte pour l’émancipation humaine nous a quitté »

Hommage à Neslon Mandela : « le symbole de la lutte pour l'émancipation (...)

Vendredi 6 décembre à 11h30 à l’appel de la Municipalité de Chalette sur Loing, un hommage a été rendu à Nelson Mandela. Après une brève intervention du Maire, une minute de silence a été observée à l’entrée de la rue portant le nom de Nelson Mandela

Intervention du Maire de Chalette sur Loing

Mandela, Madiba, pas à pas tu t’en es allé … Tu vas « rentrer à la maison ». « Rentrer à la maison » c’est ce que l’on dit dans la culture zouloue, lorsque qu’une personne très âgée va mourir.

Tu t’es éteint petit à petit d’une maladie contractée dans les geôles sud-africaines où tu as passé 27 ans de ta vie. 27 années d’emprisonnement qui t’a valu le titre du plus célèbre et plus ancien prisonnier politique. Mais ni les chaînes ni les barreaux ni les humiliations que tes bourreaux t’ont infligé n’ont réussi à te museler.

Ceux qui dans ton pays espéraient, en t’enfermant et t’en isolant de tes compagnons de lutte, t’anéantir, toi et tes convictions, n’ont fait que te conforter dans ta volonté de continuer le combat pour abolir ce qui fut à l’instar du nazisme, l’apartheid, ce système si abominable. Car si physiquement tu étais prisonnier ton esprit lui restait libre.

Nul n’a pu t’interdire de penser, d’écrire, de communiquer, parfois difficilement avec l’extérieur, pour faire avancer les idées sur le chemin de la liberté pour toi et ton peuple. En te confinant dans des cellules insalubres, tes geôliers pensaient pouvoir te faire taire. Bien au contraire, ils ont permis qu’à travers le monde un mouvement de solidarité international naisse et s’amplifie.

Ce rassemblement massif à travers le globe – la mondialisation a parfois du bon - a contribué à ce que le 11 février 1990, à 72 ans, tu recouvres la liberté. On se souvient de cette image émouvante où le poing levé accompagné de ta femme d’alors Winnie, tu retrouves la lumière du jour ; ce 11 février là le soleil sud-africain avait une lumière particulière… Celle d’une nouvelle ère. Car malgré toutes ces années de souffrances, de solitude loin de tes proches, rien n’avait entaché tes convictions… Ton courage, ton humilité, ton abnégation inspirent le respect. Chapeau bas, Mandela….

Tes repères retrouvés, tu reprends ton bâton de pèlerin et le 10 mai 1994 ton peuple - noirs et blancs enfin réunis - t’offre par la voie démocratique la présidence de la République… Qui l’eut cru ? Un noir à la tête de l’Afrique du Sud. Mais le pouvoir ne te fait pas perdre la tête pour autant. Fidèle à tes idéaux, tu formes alors un gouvernement multiracial et poses les jalons pour réaliser ton rêve d’une Afrique du Sud « Arc-en-ciel ».

Aujourd’hui, tu as entamé, entouré de tes proches, le voyage d’où personne ne revient. Les prières de ton peuple, les pensées de millions d’individus à travers le monde t’accompagnent….Parmi ces individus certains croient au ciel, d’autres pas. Mais tous ont un profond respect pour ton combat, ta vie exemplaire.

Certes, comme tout un chacun tu as sans doute une part d’ombre, mais ce qui restera de toi c’est le fait d’avoir éradiqué ce système si ignoble qu’était l’apartheid. A l’instar de Rosa Parks, de Martin Luther King, d’Angela Davis, qui est encore des nôtres, tu resteras dans la mémoire collective internationale une des figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale, pour les droits de l’homme, la paix et contre la pauvreté.

A l’heure où tu nous quittes, soit serein. Tu n’es plus désormais de ce monde, ainsi va la vie, ainsi va la mort, nul n’est éternel ; mais pars en paix Madiba. Déjà d’autres inconnus ont repris ton flambeau et luttent aux quatre coins du monde contre toutes les discriminations la pauvreté et pour la paix. Dans ton pays, le peuple qui te chéri et t’est reconnaissant ne t’oubliera pas ; nul doute qu’il continuera ton combat pour une Afrique du Sud solidaire et fraternelle….

Portfolio

Commentaires

Informations contextuelles

Voir aussi :

retour en haut de page