Accueil du site Je participe A la Une je participe > Franck Demaumont réélu Conseiller général de Chalette

Franck Demaumont réélu Conseiller général de Chalette

Contenu de la page : Franck Demaumont réélu Conseiller général de Chalette

La gauche conforte ses positions !

Franck Demaumont réélu Conseiller général de Chalette

Avec plus de 56 % sur le canton de Chalette-sur-Loing, 70 % sur sa commune, Franck Demaumont a été brillamment réélu Conseiller général du Canton de Chalette-sur-Loing qui rassemble six communes : Chalette, Cepoy, Corquilleroy, Pannes, Paucourt et Villevoques.

Premier enseignement de taille : Le canton de Chalette reste à gauche avec une victoire sans appel à 56, 12 % sur le canton (+ 6,68 % par rapport au 1er tour) et 70,72 % sur notre commune, face au candidat de l’UMP Dominique Laurent. A l’issue d’une campagne longue et dès plus politique car les enjeux locaux et nationaux étaient posés, le Front de gauche (FG) a pris une part décisive dans cette victoire de la gauche. Par rapport au scrutin de 2004, Franck Demaumont progresse de 3 % sur l’ensemble du canton. Notons aussi que la gauche sur Chalette connaît une nette amélioration entre les deux tours (+8,28 %), tout comme les suffrages exprimés : soulignons à titre d’exemples qu’au bureau 7 (Vésines) le nombre d’électeurs est passé de 39,26 % (au 1er tour) à 46,78 %. Même chose en ce qui concerne le bureau 10 (Kennedy) passant de 31,22 % à 39,51 %). Chalette à travers ce résultat résiste grâce à sa politique du vivre ensemble. Un message exprimé de bout en bout durant cette âpre campagne électorale à travers d’ailleurs les questions relatives au logement, à l’emploi, au pouvoir d’achat…Dans ce cadre là comme il s’y était engagé, Franck Demaumont continuera à avancer au sein du Conseil Général des propositions allant dans ce sens. Ainsi, durant cette prochaine mandature, un conseil de canton, va être mis en place, afin de répondre aux attentes exprimées par les maires, élus et habitants de ce territoire. Et ce à un moment ou l’abstention dans notre pays connaît des records d’élections en élections (55, 3 % au niveau national). Celle-ci est le signe le plus sûr de la crise de la démocratie représentative française ! Ce n’est pas le signe d’un désintérêt de nos concitoyens mais la manifestation d’un écart grandissant entre leurs aspirations et les réponses apportées globalement par les partis politiques. Beaucoup de nos concitoyens expriment ainsi leur rejet du système et des injustices sociales. Il s’agit bien d’une crise démocratique très profonde sur fond de crise sociale. Elle nous oblige à proposer un changement profond de la République sur des bases démocratiques et sociales. Le score du Front National reflète à sa manière cette crise. Il est plus profondément le résultat de la politique de Nicolas Sarkozy qui a banalisé plusieurs de ses thèmes. Mais qu’on ne s’y trompe pas, le FN, est essentiellement fort des faiblesses des partis traditionnels à répondre à cette crise. Il vise en réalité à détourner l’aspiration au changement de nos concitoyens. Si la droite et sa politique sont sanctionnées, la question d’une alternative crédible à gauche reste donc posée. Elle ne pourra voir le jour qu’en répondant aux aspirations des classes populaires ! C’est tout le sens de l’action quotidienne qu’entend développer le maire-conseiller général de Chalette.

Résultats des élections du 20 mars, 1er tour :

Résultats du 1er tour-PDF-5.8 ko
Résultats du 1er tour

Télécharger

Résultats des élections du 27 mars, 2nd tour :

Résultats du 2nd tour-PDF-5.5 ko
Résultats du 2nd tour

Télécharger

Portfolio

Dominique Laurent, candidat malheureux aux côtés de Franck Demaumont Franck Demaumont saluant son adversaire Dominique Laurent Elections cantonales de mars 2011 Elections cantonales de mars 2011 Elections cantonales de mars 2011 Elections cantonales de mars 2011 Elections cantonales de mars 2011

Commentaires

Informations contextuelles

retour en haut de page