Accueil du site A la Une > Echos des Assises

Echos des Assises

Contenu de la page : Echos des Assises

Echos des Assises

Depuis le 1er octobre les réunions de proximité initiées dans le cadre des Assises de la ville, s’enchaînent. Mercredi 5 octobre, deux rencontres se sont déroulées, une au Lancy (rue de la Fontaine), et une à Vésines ( au pied des immeubles rue de la folie).

Après la projection du film réalisé par la ville donnant la parole aux Chalettois, le débat s’est ouvert assez rapidement donnant lieu à de multiples et diverses questions reflétant les inquiétudes que les Chalettois partagent sur le devenir de la ville mais aussi sur des problèmes plus généraux.

Ainsi au Lancy c’est une question sur l’avenir de la maison de retraite de Chalette, qui a ouvert la discussion. Sur ce point, le maire a pu présenter les différentes pistes qui sont actuellement en débat avec les différents protagonistes (hôpital, Conseil Général, Conseil Régional, Agglomération). Ainsi , à terme le site pourrait être transformé en plusieurs pôles : un pôle pour accueillir les personnes âgées, un autre pour l’accueil des malades d’Alzheimer et les personnes handicapées, et un centre de formation ayant pour but de former non seulement les élèves infirmiers(e) mais aussi des aides soignants, ou aides à domicile par exemple. Enfin un lieu d’hébergement pour le personnel hospitalier est également envisagé. Côté ville de Chalette, tout sera mis en œuvre pour que ce projet aboutisse. Un intervenant s’est ensuite interrogé sur l’action de la ville pour favoriser l’implantation de petites et moyennes entreprises sur la commune qui pourraient créer des emplois. Franck Demaumont a souligné d’une part que le développement économique est une compétence de l’agglomération mais que malgré tout la ville met tout en œuvre pour favoriser l’artisanat et les petites et moyennes entreprises en mettant à leur disposition des terrains, en leur permettant de restructurer des bâtiment. Restant dans le domaine économique plusieurs personnes ont regretté la disparition des commerces notamment dans le secteur Painlevé. La culture est également venue en débat, l’interlocutrice souhaitant savoir qu’elle était la politique de la ville dans le domaine du développement de la lecture publique. D’autres thèmes comme le transport , le stationnement et la vitesse des véhicules ont alimenté le débat qui a eu du mal à se clore , laissant subodorer, de la part des Chalettois, comme des français, un besoin de débat, d’échanges.

Autre lieu, autre ambiance. A Vésines les élus ont été accueillis par de nombreux jeunes, bien décidés à interpeller le maire mais dans une ambiance bonne enfant. Les femmes du quartier étaient venues aussi en nombre, exposer leurs problèmes voire leur ras-le-bol de certaines situations. De nombreuses questions, souvent très pertinentes ont été adressées au maire de la part des jeunes laissant quelque fois l’assistante coite tant la maturité de ces jeunes, tout juste adolescents, a pu surprendre. De nombreuses demandes ont été formulées telles que la fermeture du terrain de foot, l’installation de nouvelles aires de jeux , un endroit adapté pour faire du vélo, les problèmes de transport scolaire notamment le midi sur la ligne 34 reliant le collège Paul (bus plein a craqué, bousculades) la reconstruction de l’école élémentaire, par exemple. D’ores et déjà le maire a pu informer les participants qu’une étude est en cours pour la création de nouveaux jeux afin d’inscrire leur réalisation au budget 2012. Plusieurs interlocutrices ont évoqué les difficultés rencontrées avec Hamoval (demandes de travaux non réalisées). Le maire a précisé qu’une demande de rendez-vous a été formulée dernièrement avec Hamoval afin de faire le point sur tous les problèmes existants pour trouver une solution. Une question a également été posée sur le contenu des repas dans les restaurants scolaires plus spécifiquement sur la viande Halal, d’autres sur l’éclairage public et la demande de places handicapées sur les parkings… Concernant la composition des repas dans les divers restaurants scolaires de la ville, il a été rappelé les principes de laïcité auxquels la municipalité est attaché et précisé qu’à chaque fois que du porc est servi, un plat de substitution est proposé (poisson, omelette ….).Enfin la disparition de l’association Accueil et Promotion laisse un vide considérable pour les habitants du quartier qui ont le sentiment d’être abandonné. Il a été demandé à la ville quelles dispositions pouvaient être prises pour que le travail effectué par accueil et promotion tant en direction des jeunes que des habitants soit pallié.

A noter que si lors de ces deux réunions des réponses ou des explications ont pu être données, d’autres sujets n’ont pu être solutionnés dans l’immédiat. Toutefois toutes les questions et demandes ont été prises en note et seront étudiées afin de tenter d’y apporter des réponses.

C’est cela l’esprit des Assises de la Ville : recueillir l’avis et les demandes, débattre des grandes problématiques et imaginer ensemble toutes les pistes d’amélioration de la vie dans la ville et de la ville en tant qu’entité.

Portfolio

Au Lancy, la question de l'installation de petites et moyennes (...) A Vésines , la jeunesse prend la parole

Commentaires

retour en haut de page