Accueil du site En bref > Communiqué de Franck Demaumont Conseiller général – maire de Chalette

Communiqué de Franck Demaumont Conseiller général – maire de Chalette

Contenu de la page : Communiqué de Franck Demaumont Conseiller général – maire de Chalette

La direction de PSA a officialisé, ce matin, son projet de suppression de 8000 emplois en France avec notamment la fermeture du site d’Aulnay (93) en 2014. Cette annonce est catastrophique puisqu’elle signifierait, en réalité, la suppression de dizaines de milliers d’emplois à travers le pays et surtout l’abandon de toute ambition industrielle dans l’automobile. Un secteur concernant tout particulièrement notre bassin d’emploi. Les conséquences risquent d’être très lourdes pour les milliers de travailleurs de ce secteur économique et leurs familles.

Ce qui me fait dire que la décision du groupe de PSA nous concerne toutes et tous !Le chef de l’Etat, le premier Ministre, ne peuvent rester l’arme au pied ! Oui ou non va-t-on laisser la direction du groupe automobile qui a versé 200 millions de dividendes en 2011, décider la mise à mort d’usines modernes au seul profit des actionnaires ?

Oui ou non, va-t-on prendre les mesures qui s’imposent pour redresser l’industrie automobile dans notre pays ?

Oui ou non va-t-on inscrire à l’ordre du jour du Parlement, un texte visant à interdire les licenciements boursiers ?

Le 22 mai dernier, j’ai adressé à Monsieur le Ministre du redressement productif, un courrier cosigné par les principaux syndicats de salariés de notre bassin d’emploi (CGT, UNSA, FO, CFE / CGC) demandant, dans l’urgence l’organisation d’une table-ronde sur l’industrie dans le montargois. L’objet de cette table-ronde serait de réunir tous les partenaires sociaux (les syndicats, les entreprises, l’Etat et les Collectivités locale) afin de débattre pour anticiper les mutations industrielles et coordonner les interventions afin, de lutter avec efficacité contres les suppressions d’emplois. Malgré les multiples relances, les pouvoirs publics n’ont pas souhaité y répondre favorablement.

Aujourd’hui, la situation d’Aulnay impose de manière impérieuse la tenue de cette réunion et je compte sur l’esprit de responsabilité du gouvernement pour que celle-ci soit organisée dans l’urgence.

Franck Demaumont

Commentaires

retour en haut de page