Accueil du site En bref > Au conseil municipal du 16 janvier 2017, les élus portent un avis critique (...)

Au conseil municipal du 16 janvier 2017, les élus portent un avis critique sur la politique conduite à l'Agglomération.

Contenu de la page : Au conseil municipal du 16 janvier 2017, les élus portent un avis critique sur la politique conduite à l’Agglomération.

Au conseil municipal du 16 janvier 2017, les élus portent un avis critique (...)

Réunis le 16 janvier en séance ordinaire, les élus ont délibéré sur quelques points techniques de réajustements budgétaires et se sont prononcés, pour une demande de subvention auprès de la Région pour la création du centre de santé municipal dans le cadre du Contrat régional de solidarité territoriale et ont approuvé les 9 actions proposées le Conseil municipal des enfants du 16 novembre dernier.

Lors de cette séance, Laurianne Delaporte, maire adjointe en charge des questions intercommunales a ensuite présenté le rapport annuel 2015 de l’AME (1) qui appelle les observations suivantes.

Peu de résultat en ce qui concerne le développement économique et touristique si ce n’est des fermetures d’entreprises dans l’agglomération et l’absence de volonté et d’ambition dans le développement de la zone de Saint-Gobain, pourtant reconnue d’intérêt communautaire. Les projets prévus en 2017 seront-ils plus positifs ?

Cinq dossiers présentés par Chalette concernant la politique de la ville et les affaires sociales ont bénéficié de crédits Contrat de Ville mais pas de crédits de l’AME :

- des actions en pied d’immeubles dans le quartier du Gué aux Biches,

- des activités dans les quartiers avec le Service jeunesse sous l’appellation « Vivre dans les grands ensembles, ensemble »,

- des ateliers sur la parentalité.

Du côté de l’aménagement de l’espace et de l’environnement : viabilisation et livraison de 34 logements dans l’éco quartier des « rives du Solin », poursuite de la Gestion urbaine de proximité avec les acteurs du quartier et 4ème édition de la Fête du Plateau le 20 septembre 2015.

Côté culture, on peut souligner le travail partenarial de la Maison de la forêt avec la Maison de la nature et de l’eau de Chalette.

La politique sportive communautaire se poursuit pour le volet d’aide à la performance. Cependant, l’aide au Guidon chalettois pour son équipe évoluant en Division nationale est passée de 15 000 € en 2014 à 10 000 € en 2015.

Quant aux travaux sur la voirie, les bâtiments et les réseaux d’assainissement, les principales actions menées en 2015 à Chalette ont été les suivantes :

- aménagement du parvis du lycée du Château-Blanc ;

- travaux sur le pont du Gué aux biches ;

- divers travaux de trottoirs, cheminement et accessibilité.

En ce qui concerne la collecte et le traitement des ordures ménagères, les élus de Chalette rappellent qu’ils se sont opposés à l’instauration de la TEOM (2) en 2010, mesure injuste et injustifiée dont les conséquences actuelles leur donnent malheureusement raison.

Pour les transports urbains, il est rappelé la demande de réorganisation des lignes afin de disposer d’un réseau mieux adapté à notre territoire avec la création de navettes inter quartiers afin d’améliorer les déplacements des Chalettois.

Quant au compte administratif 2015, l’AME a contracté 8,93 M€ d’emprunts nouveaux en 2015, notamment pour financer la réhabilitation du musée Girodet. La situation financière de l’Agglomération est toujours très préoccupante avec cette fuite en avant des emprunts et la volonté du président de l’Agglomération de continuer à réduire la DSC (3) et le versement au SMIRTOM (4).

Les élus chalettois de l’AME continueront à se mobiliser pour faire échec à ces mauvais choix et pour une autre ambition pour notre agglomération.

(1) Agglomération montargoise et rives du Loing. (2) Taxe d’enlèvement des ordures ménagères. (3) Dotation de solidarité communautaire versée aux communes membres. (4) Syndicat mixte de ramassage et de traitement des ordures ménagères.

Ci-dessous le compte rendu succinct de la séance

Commentaires

retour en haut de page