Le petit-déjeuner

Contenu de la page : Le petit-déjeuner

A quoi sert-il ?

C’est le premier repas de la journée, et le premier apport en énergie pour notre corps et notre cerveau.
Prendre un petit déjeuner, c’est aussi se mettre un peu plus à l’abri de grignotages et autres comportement compulsifs dans la journée.

Il a été mis en évidence, au cours de plusieurs enquêtes épidémiologiques menées en France, qu’une absence de petit déjeuner diminuait les performances scolaires et augmentait l’agressivité des enfants entre eux et à l’égard des adultes les encadrant.

Conditions favorables pour prendre son petit déjeuner :

  • Se coucher suffisamment tôt (10h de sommeil), pour être en forme le matin et se lever ainsi suffisamment tôt.
  • Déjeuner en famille, le plus souvent possible. L’éducation c’est aussi l’exemple. Un enfant qui ne voit jamais ses parents petit déjeuner ne comprendra pas pourquoi on l’exige de lui.
  • Ne pas dîner trop copieusement.

Le petit déjeuner dans la journée :

  • Il faut veiller à ce que l’équilibre du petit déjeuner tienne compte de l’équilibre sur la journée.
    Par exemple si un enfant mange un œuf dur au petit déjeuner, il est préférable pour sa santé de réduire sa ration de viande poisson ou œuf sur la journée.
  • Il faut toujours être vigilant pour les enfants dits « difficiles » que le petit déjeuner (avec le goûter) ne devienne le repas principal de la journée.

En effet, les aliments proposés au petit déjeuner (et au goûter) étant plus sucrés ils sont donc plus « faciles » à manger que les fruits et légumes.
Un enfant qui aura trop mangé au petit déjeuner (et goûter) risque de ne pas avoir faim au moment de passer à table et ainsi n’aura aucune raison de faire des efforts pour « essayer » de saveurs nouvelles.

Quelques indications sur ce que l’on peut proposer :

  • Le pain doit rester l’aliment de base. Il présente de nombreux intérêts : il est équilibré (pas de gras ni trop « sucré »)
    Il faut le mastiquer donc l’enfant arrive plus rapidement à satiété, il y a donc moins de risque de sur dosage.
  • Un fruit plutôt que le jus de fruits qui est un sucre rapide donc digéré plus rapidement. A calories égales votre enfant aura faim plus tôt avec le jus qu’avec le fruit.
  • Eviter les viennoiseries type croissants, pain au lait…. Ils sont gras et sucrés. Il faudrait courir 7km pour éliminer 1 croissant. En donner que de temps en temps, et pour les plus petits préférer les mini viennoiseries.
  • Les céréales, les gâteaux secs ainsi que les biscottes sont digérées plus rapidement que le pain. C’est-à-dire que pour tenir le coup jusqu’à midi, il faudra absorber plus de calories qu’avec un morceau de pain. Il y a plus de risque de surdosage qu’avec le pain.
  • Un apport en calcium le plus souvent par du lait ou un laitage, mais pensez aussi que 30g de fruits secs oléagineux tel les que amandes /noisettes/noix (non grillées, non salées) apportent autant de calcium qu’un yaourt ou 150ml de lait.

Commentaires

retour en haut de page